La marche afghane

Grâce à Edouard Stiegler qui, en revenant d'Afghanistan, nous a fait l'immense cadeau de ce qu'il a appelé la marche afghane (La marche afghane, éditions de La Mainie), nous avons à notre disposition un outil merveilleux pour notre santé de corps et d'esprit.

C'est simple : il suffit de le faire. Une fois qu'on a intégré le principe, au bout de quelques temps de pratique, cela devient un automatisme que l'on garde à vie.

 

Tout le monde peut la pratiquer, quel que soit le rythme, du moment qu'aucun problème de santé n'interdit de marcher.

 

Pour ma part, cela fait 30 ans que je pratique la marche afghane (ainsi que la méditation) et je peux donc dire qu'avec la pratique, on n'y pense même plus. Dès que mon pied de référence se met en avant, ma respiration se place synchro, et c'est parti.

 

La marche est l'activité la plus naturelle pour l'être humain, alors pourquoi se priver de ce cadeau qui est à la disposition de chacun, que l'on peut s'offrir n'importe où, même en allant acheter son pain? Que ce soit pour faire 500 mètres, pour faire le GR20, ou pour partir à Compostelle, toutes les marches sont l'occasion de mettre notre respiration en mode fluide et libre.

 

La marche afghane nous permet de moins nous fatiguer, quelles que soient les distances parcourues tout en récupérant de l'énergie par l'oxygénation intense qu'elle apporte, aidant le corps à évacuer toxines, tensions, stress. On se sent plus léger, malgré l'effort, l'esprit est plus clair. Une méditation intuitive et spontanée s'installe. Relaxation et détente prennent place, au sein même d'un mouvement tonique et alerte.

 

Les bienfaits sont très nombreux, et pour en citer quelques-uns :

 

  • élimine stress, tensions, toxines, anxiété

  • procure tonus et énergie

  • apporte une oxygénation intense, grâce aux micro pause à poumons pleins

  • clarifie les idées

  • produit un état de bien-être général (physique et mental)

  • stimule la circulation sanguine

  • augmente la capacité respiratoire

  • régénère tout l'organisme

  • renforce le système immunitaire

  • favorise le retour au moment présent

  • calme le mental

  • produit une méditation spontanée et créative

  • récupération ultra rapide après l'effort

  • ...

Les effets commencent à se faire sentir au bout d'une demi-heure environ (selon les personnes), et un état de méditation spontanée et parfois (souvent même) un peu euphorique, se met en place. Alors on commence à sentir qu'on gagne en tonus et en liberté. Rien d'extraordinaire à ça, c'est simplement l'état dans lequel nous devrions être la plupart du temps. Nous ne sommes pas faits pour passer une vie à accumuler des tensions, du stress et des blocages, mais au contraire, pour nous sentir vivants, toniques et détendus.

 

Pendant les sessions de marche afghane et méditation dans la nature, nous commençons par une première partie de marche afghane pour vivifier et détendre le corps, ce qui prépare l'esprit à être plus clair et plus calme pour les moments de méditation. Alors il est plus facile d'être présent à soi, à nos perceptions et à nos pensées sans avoir à lutter contre le mental. Revenir dans le ICI et MAINTENANT, tranquillement, pratiquer le processus d'observation et de libération intérieure. Que ce soit dans l'action ou dans le repos, le "but" est de rester présents à ce bien-être qui s'installe et en lui permettant de se déployer en nous.

 

Entre dialogues et silences, nous resterons présents à nous-mêmes par l'attention à la pratique de cette respiration et par la méditation d'abord recherchée, qui ensuite devient naturelle.

Livres

Régénération par la marche afghane de Edouarde G. Stiegler

La marche afghane pour tous de Sylvie Alice Royer, avec la préface de Colette Stiegler

  • Facebook